Coursives 186

Les Nouvelles Coursives sont ici:

Coursives 186 octobre 2020

En téléchargement, le numéro 186 des Coursives d'Empalot : Octobre -  Habitat Participatif

Berbère sur le 19 - Hendrik Beikirc ©M.A

Ciné Club de la Diversité

Dans le cadre du Ciné club de la Diversité, Karavan vous propose, à l'Éspace des Diversités, une soirée avec le film de Philippe Faucon "Amin" le jeudi 29 octobre à 19h30.

 

Suivi d’un débat sur ce film qui montre la solitude des travailleurs venus exécuter quelques travaux ingrats sur le territoire français dans l’espoir d’assurer une vie meilleure à leur famille restée au pays, après s’être aventurés dans une mer ogresse, et avoir tenté de se mettre à l’abri de conflits de tous ordres. C’est le portrait magnifique d’un homme, sénégalais, droit et digne, confronté à la douleur de l’isolement et d’une histoire d’amour.

 

Avec la participation d’un-e intervenant-e bien informé-e sur le sujet du film.

 

Synopsis: Amin est venu du Sénégal pour travailler en France, il y a neuf ans. Il a laissé au pays sa femme Aïcha et leurs trois enfants. En France, Amin n’a d’autre vie que son travail, d’autres amis que les hommes qui résident au foyer.

Aïcha ne voit son mari qu’une à deux fois par an, pour une ou deux semaines, parfois un mois. Elle accepte cette situation comme une nécessité de fait : l’argent qu’Amin envoie au Sénégal fait vivre plusieurs personnes.
Un jour, en France, Amin rencontre Gabrielle et une liaison se noue. Au début, Amin est très retenu. Il y a le problème de la langue, de la pudeur. Jusque-là, séparé de sa femme, il menait une vie consacrée au devoir et savait qu’il fallait rester vigilant.

 

Le Réalisateur: Philippe Faucon naît le 26 janvier 1958 à Oujda. Il passe sa petite enfance au Maroc et en Algérie, où son père est militaire et où ses parents vivent les quatre dernières années de la Guerre d'Algérie.


Après une maîtrise de lettres obtenue à l'université d'Aix-Marseille à Aix-en-Provence, il débute au cinéma comme régisseur stagiaire, entre autres sur Mauvais sang de Leos Carax, Un médecin des Lumières de René Allio, Trois places pour le 26 de Jacques Demy.


Ses six premiers films (jusqu'à Samia) sont produits par Humbert Balsan, qu'il rencontre sur le tournage d'Un médecin des Lumières de René Allio. Après la disparition d'Humbert Balsan en février 2005, Philippe Faucon crée, avec Yasmina Nini-Faucon, la société de production Istiqlal Films. Entre-temps, il a tourné en Algérie son film La Trahison, inspiré du récit de Claude Sales, racontant un épisode vécu par ce dernier pendant la Guerre d'Algérie. Le film La Trahison, terminé en 2005, année de la disparition d'Humbert Balsan, est dédié "à Gauvin", le personnage que joue Balsan dans Lancelot du Lac, de Robert Bresson (1974).


Le film de Philippe Faucon La Désintégration, sorti en février 2012, environ un mois avant que n'éclate l'affaire Merah, a été perçu ultérieurement comme prémonitoire des phénomènes de radicalisation djihadiste et de la série d'attentats qu'a connus la France, de l'affaire Merah aux attaques de 2015 et 2016.


 

Philippe Faucon remporte le Prix Louis-Delluc en décembre 2015, le Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma en février 2016, le César de la meilleure adaptation et celui du meilleur film en février 2016 pour son film Fatima. Par ailleurs, Zita Hanrot reçoit le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans le même film. Son Film "Amin" a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs du 71è Festival de Cannes (2018)

 

Le jeudi 29 octobre à 19h30, entrée libre.

 

À l’Espace des diversités et de la laïcité
38 rue d’Aubuisson 31000 Toulouse, Métro François Verdier 

 

Renseignements au 06 62 70 13 73