Université du Temps Libre - Lille
Saison 2019 2020


Conférences

C'est pratique : vous pouvez aussi consulter notre site internet sur votre smartphone ou votre iPhone !


LILLE MESHS


h0

Louisette FARENIAUX

Maître de conférence honoraire en étude cinématographique

LA PLACE DES FEMMES CINEASTES Des pionnières à la fin des années soixante-dix :
Au lendemain de la seconde guerre mondiale, les femmes participent au développement du court-métrage et du documentaire et voyagent entre cinéma et télévision

Peu visibles dans les histoires du cinéma, les femmes oeuvrent pourtant à la défense du court-métrage, à la renaissance du documentaire et parfois à l’émergence d’un courant qui, au sein du cinéma français fait écho aux enjeux du cinéma italien de la Libération. Nicole VEDRES fonde le film de montage, accompagnée de Myriam. Connue surtout pour Paris 1900, elle réalise aussi des courts métrages avec Jean ROSTAND. Qui se souvient de celle qui devient ensuite la collaboratrice de Pierre DUMAYET et de Pierre DESGRAUPES dans Lectures pour tous ? Les débuts cinématographiques de Yannick BELLON, Agnès VARDA et Nelly KAPLAN laissent une large place aux courts métrages censurés, détruits ultérieurement ou refusés par le commanditaire. Jacqueline AUDRY tente la fiction et adapte Colette, mais aussi La garçonne et Olivia, (film sur l’homosexualité féminine). Elle aborde Huis clos de SARTRE et l’oeuvre de Pierre de MANDIARGUES.