MISE EN GARDE

Pour certains cas, la sophrologie doit être accompagnée d’un suivi médical et/ou psychologique indispensable.

 

 

PATHOLOGIES MEDICALES

Les techniques de sophrologie renforcent les techniques kinésithérapeutiques dans la gestion de la maladie :

A l’annonce, l’aide à l’acceptation

Les examens médicaux 

La relation patient /soignant

Gestion de la douleur

Préparation à la chirurgie, aux changements physiologiques (cicatrice, modifications corporelles)

Outils pour les soignants et les aidants

Peur du dentiste, des piqures

Pathologies graves ou chroniques : cancer, SEP, fibromyalgie, Parkinson, neurologiques, rhumatismale, respiratoire…

Dyslexies et autres « dys »

Acouphènes, bruxisme

TOC, phobies, addictions

 

 

MATERNITE

L’accompagnement de la femme enceinte ou en désir d’enfant sera différent mais complémentaire de celui proposé par une sage-femme, il ne le remplace pas.

La sophrologie peut vous accompagner dans toutes les étapes :

FIV, grossesse à risque, IVG

Vécu de la grossesse, vécu de l’accouchement

Se situer en tant que mère 

 

 

LES ENFANTS

Les enfants ont des capacités d’adaptation très importantes, mais eux aussi peuvent avoir besoin d’outils pour gérer :

Les phobies scolaires

Les liens frères /sœurs

Les changements corporels (puberté, accidents, maladie)

Les changements d’environnement ( déménagement , séparation parentale, deuil …)

 

 

SEXOLOGIE

Selon l’OMS, la santé sexuelle est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social associé à la sexualité. La sophrologie peut vous aider, en individuel ou en couple.

Accompagnement des transformations : passage à l’âge adulte, grossesse, post-partum, ménopause, sénior.

Difficultés liées à la maladie, à un handicap, à la chirurgie

Baisse du désir 

Vaginisme, dyspareunie, vulvodynie…

Troubles de l’érection

Renforcement des liens du couple

 

 

BIEN-ETRE, EVOLUTION PERSONNELLE

Un moment de plaisir, de lâcher-prise, un moment pour soi, pour faire une pause, sans but particulier. Se retrouver, refaire connaissance avec soi-même, son corps, ses sensations, ses pensées, ses émotions. Remettre sur le devant de la scène nos valeurs, nos capacités, tout ce qu’il y a de bien et de fort en nous.

Revoir nos priorités, nos envies, ne plus attendre que le changement vienne de l’extérieur, mais changer nous-même en mettant de cote ce qui ne nous convient plus.

Savoir sortir de sa zone de sécurité quand c’est possible, y revenir quand c’est nécessaire.

Approcher la méditation, d’une conscience de soi et du monde différente.

Il ne s’agit pas d’être d’un optimisme naïf, mais de remettre ce qui ne va pas à sa juste place, changer ce qui peut être changé, accepter le reste, et retrouver tout ce qui va bien dans notre vie.