Historique de Laveyssière

Laveyssière (de vaischa, noisetier en gaulois : l'endroit où sont produites les noisettes).

Les noisettes dans une légende celte, existait une fontaine magique entourée de noisetiers où vivait un saumon et chaque fois qu'une noisette tombait dans l'eau, le poisson la gobait et aussitôt un point lumineux se manifestait sur sa robe et celui qui mangerait ce saumon acquerrait la connaissance.

La noisette, antique symbole de sagesse et de connaissance, c'est peut-être cela que l'on vient cherches le 8 septembre à Laveyssière, date anniversaire du pélerinage consacrée à la vierge enfant.

 Il attirait nagère des milliers de pélerins et durait 8 jours, les étrangers étaient si nombreux qu'on était obligé de dresser des tentes pour eux. Leur dévotion se manifestait surtout à la fontaine miraculeuse située près de l'église dans un sanctuaire dont l'eau était réputée pour guérir toutes sortes de maladies, notamment rhumatismales.

La présence de cette fontaine près de l'église permet de penser qu'un lieu de culte très ancien (celtique) a précédé l'actuel.

Le rapport Brard de 1835 nous fournit quelques informations sur la vie de cette époque: on trouvait surtout des bois de chênes et de châtaigniers, il y avait un four où l'on fabriquait des briques et de la chaux, on trouvait sept métiers à tisser mais on achetait aussi des étoffes aux colporteurs, le pain était fait de différentes farines telles que froment, seigle et maÏs, on buvait rarement du vin, il était très difficile de s'en procurer.

L'eau est omniprésente dans le village et nous invite à la promenade au milieu de nombreuses sources d'abord et ensuite le ruisseau de l'Eyraud et quelques canaux traversant la commune au fil du courant et du temps qui alimentèrent trois moulins de nombreuses années durant.

 

 

Laveyssière

Historique de Laveyssière

Laveyssière (de vaischa, noisetier en gaulois : l'endroit où sont produites les noisettes).

Les noisettes dans une légende celte, existait une fontaine magique entourée de noisetiers où vivait un saumon et chaque fois qu'une noisette tombait dans l'eau, le poisson la gobait et aussitôt un point lumineux se manifestait sur sa robe et celui qui mangerait ce saumon acquerrait la connaissance.

La noisette, antique symbole de sagesse et de connaissance, c'est peut-être cela que l'on vient cherches le 8 septembre à Laveyssière, date anniversaire du pélerinage consacrée à la vierge enfant.

 Il attirait nagère des milliers de pélerins et durait 8 jours, les étrangers étaient si nombreux qu'on était obligé de dresser des tentes pour eux. Leur dévotion se manifestait surtout à la fontaine miraculeuse située près de l'église dans un sanctuaire dont l'eau était réputée pour guérir toutes sortes de maladies, notamment rhumatismales.

La présence de cette fontaine près de l'église permet de penser qu'un lieu de culte très ancien (celtique) a précédé l'actuel.

Le rapport Brard de 1835 nous fournit quelques informations sur la vie de cette époque: on trouvait surtout des bois de chênes et de châtaigniers, il y avait un four où l'on fabriquait des briques et de la chaux, on trouvait sept métiers à tisser mais on achetait aussi des étoffes aux colporteurs, le pain était fait de différentes farines telles que froment, seigle et maÏs, on buvait rarement du vin, il était très difficile de s'en procurer.

L'eau est omniprésente dans le village et nous invite à la promenade au milieu de nombreuses sources d'abord et ensuite le ruisseau de l'Eyraud et quelques canaux traversant la commune au fil du courant et du temps qui alimentèrent trois moulins de nombreuses années durant.