• Decrease font size
  • Reset font size to default
  • Increase font size
Accueil arrow Intermittents arrow Rapport Guillot
Rapport Guillot Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-07-2008
Enfin un rapport qui met l'accent sur les professionnels et non pas sur
les amateurs comme nous avons pu le constater dans le rapport sur le
spectacle vivant donné à lire par Jérôme BOUE directeur de la DMDTS amateur.

Ce rapport essaie d'analyser nos professions avec des chiffres provenant de la
Caisse des congés spectacle. Il remarque comme Monsieur Charpillon l'augmentation
des salariés déclarés de notre secteur. Cette augmentation est due pour l'essentiel
aux critères rédhibitoires (photocopies des fiches de salaires) de la SPEDIDAM et de
l'ADAMI concernant l'octroi des aides au spectacle vivant, à la formation et à la création.

L'analyse de notre secteur à partir de la moitié de son rapport jusqu'à la fin est positive
pour nos professions.

Il remarque que le protocole du 26 juin en dehors d'avoir déstabiliser
notre secteur, n'a pas donné le résultat escompté réduction du déficit des annexes VIII et X )
La profession s'est appauvrie et précarisée, 36 % des artistes ettechniciens indemnisés ont un
salaire annuel inférieur à un demi-Smic.
Et fin 2002, plus de la moitié des indemnisés (54 %) avaient déclaré moins de 600 heures de travail
par an. Un sujet que nous allons combattre est la volonté toujours manifestée de considérer
seulement comme professionnels les artistes qui sont couverts par une convention collective.

Lieux d'intervention des artistes de la musique non couvert par une convention collective :

Soirée Politique, Secteur d'activité des artistes de la musique :Arènes
(Corridas), Bals sous chapiteau, Bateaux Mouche, Cabarets, cafés-théâtre,
Campings, Carnavals, Cirques (chapiteau), Cirques (fixes), Comités
d'entreprise, Concerts dans les écoles de variété, Cours de danse, Dancings,Défilés de mode,
Discomobiles, Discothèques, Ecoles de musique /
associations, Ecoles de musique / conservatoires, Eglises, temples,
synagogues, Festivals classiques, Festivals de chansons, Festivals de danse,Festivals de
musique contemporaine, Festivals de musique traditionnelle,Festivals de jazz, Fêtes de village,
Grandes surfaces, Habitations(concerts), Home studio, Hôpitaux, Hôtels, Kermesses, Kiosques
à musique,Métro RATP, MJC, Musique à l'école - animation scolaire,,Musique militaire,Opéras,
Parcs de loisirs, Petites salles, Prisons, Pubs / cafés musique,Quinzaine commerciale, Radios,
Restaurants, Salles classiques (grandes),Salles de variété (grandes), Salles des fêtes, Salles
mises à la disposition par la mairie, Salles polyvalentes, Salles spécialisées Classique, Salles
spécialisées variétés, Scènes nationales, Spectacles de danse, Spectacles de rue, Spectacles son
et lumière (ex.Puy du fou), Stades, Stages, Studios privés pour l'audiovisuel, Studios privés
pour enregistrement phonographe,Studios privés pour enregistrement films, Studios privés pour
la publicité,Télévision, Radios, Théâtres, Villages vacances Et plus généralement dans tous les
lieux souhaités par les citoyens, surtout à l'occasion de fêtes comme par exemple la fête de la
musique, les sapins de noël etc...
Selon le ministre, sur 2 110 demandes, environ 1 700 ont déjà été acceptées. Le ministre s'exprimera
devant l'Assemblée nationale le 9 décembre lors d'un débat sur l'avenir du spectacle vivant.
Il a d'ores et déjà précisé mercredi matin qu'il était favorable, dans le futur système, au retour
à la "date anniversaire", comme le demandent les opposants au protocole.
Le ministère de la Culture, n'a toujours pas retrouvé une crédibilité auprès des professionnels.
 

Elections Samup 2017

Vote aux élections des représentations syndicales des TPE.

 

Téléchargez le pdf ici  

Stage SAMUP Gratuit

Stage SAMUP Gratuit du  23 - 24 - 25 octobre 2017

Télécharger le flyer

Télécharger le programme

Je suis CHARLIE

Le mercredi 7 janvier 2015 restera marqué du sceau de la barbarie.
Le combat contre l’obscurantisme, l’intégrisme, tous les sectarismes et pour la liberté n’est jamais gagné. 

Adhésion APRDAI

Le Samup vous propose de rejoindre l'APRDAI en y adhérant.





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous