Gérer la Réserve Africaine de Sigean

 


ACCUEIL




INFOS PRATIQUES
Horaires - Accès - Tarifs
Restauration - Hébergement
Visites guidées en minibus



DÉCOUVRIR LE PARC
Historique - Descriptif - Flore
Plan du Parc - Animaux
Consignes de sécurité

AU QUOTIDIEN
Actualités - Naissances

Animations - Conservation Recherche - Expositions
Gestion

PRÉPARER SA VISITE
Publications - Livre guide

Photos - Monnaie de Paris

BOUTIQUE EN LIGNE

POUR LES GROUPES
Tarifs - Restauration - Education
formules d'animation

NOS PARTENAIRES
Amis du Parc - liens
Offices du Tourisme

ESPACE PRESSE

COMITÉS d'ENTREPRISE

PHOTOVOLTAÏQUE


WEBCAM
 
 
ABONNEZ-VOUS
par E-MAIL à notre NEWSLETTER !
(entrez votre e-mail ci-dessous)



Accédez à l'historique des lettres d'info depuis août 2004

 



Une absence totale de subventions…

Malgré leur caractère culturel et pédagogique, et leur rôle essentiel dans la conservation des espèces animales reconnus aujourd'hui par la directive européenne 1999/22/CE, les établissements zoologiques privés français, y compris celui de Sigean, contrairement à leurs homologues européens, ne sont pas subventionnés ni financés par l'État ou les collectivités locales.

Toutes les charges annuelles sont couvertes uniquement par les recettes des entrées. Celles-ci ont malheureusement un caractère aléatoire : faire une bonne ou une mauvaise saison ne dépend bien souvent que des conditions météorologiques.

… et un prix d'entrée calculé au plus juste pour équilibrer dépenses et recettes

En bon gestionnaire, la Réserve de Sigean applique un prix d'entrée capable de lui donner des recettes suffisantes pour équilibrer ses charges et entretenir son cheptel dans les meilleures conditions.

"Condamnée" à réussir, elle doit accueillir un nombre de visiteurs suffisant… et le mieux possible pour qu'ils aient envie de revenir. Des sommes importantes sont consacrées chaque année à l'amélioration des infrastructures. Une perpétuelle remise en cause, pour tenir compte des remarques du public, est faite.
 

Côté élevage, les objectifs de conservation impliquent une gestion européenne voire internationale des troupeaux. Cette participation est de plus en plus onéreuse.

Comment est utilisée la recette d'un billet d'entrée à la Réserve Africaine de Sigean est une des questions que se posent souvent les visiteurs.

Globalement, au vu du graphe précédent, près de 50% du budget de la Réserve Africaine de Sigean sont des dépenses liées principalement à l'entretien des animaux si l'on ajoute aux frais de personnel et consommations matières, les dépenses de carburants, de chauffage (gasoil, électricité, gaz) et de consommation d'eau.

© Réserve Africaine de Sigean 2002-2017.
contacter par @
ou par téléphone 04.68.48.20.20