Statue-cube au nom du Grand chef des médecins de Haute et Basse Égypte Pa-ân-meniou, fils de Nes-Ptah, né de Mehyt-en-ouaoua.

Statue représentant le Grand chef des médecins assis sur un coussin, le corps entièrement enveloppé d’un manteau duquel émergent les mains, la gauche à plat, le poing droit fermé ; une colonne hiéroglyphique donnant le signalement du propriétaire surmonte la gauche. L’avant du monument est gravé de colonnes de textes mentionnant le personnage et d’une scène représentant Horakhty suivi d’une déesse, face à une déesse à tête léonine.

Le côté droit est gravé des dieux Amon, Mout et Khonsou, et le gauche des dieux Ptah, Sekhmet et Néfertoum. L’appui dorsal présente six lignes de texte (formule d’offrandes à Osiris et Harsiesis) encadrant les dieux Osiris, Horus et Isis.

La base est gravée d’une formule d’offrandes invocatoires impliquant Osiris, au bénéfice de Pa-ân-meniou.


Basalte.

Tête refaite, petits éclats et usure de la surface.

Égypte, XXIIe dynastie.

Hauteur : 41,7 cm


Publications et mentions :

F. Jonckheere, Les médecins de l’Égypte pharaonique, Bruxelles, 1958, n° 23.

B. Van de Walle & H. de Meulenaere, ‘Compléments à la prosopographie médicale’ in Revue d’Égyptologie, t. 25, Paris, 1973, p. 62

P. Ghaliounghui, The Physicians of Pharaonic Egypt, Le Caire, 1983, p. 32, n° 119.

J.-F. Nunn, Ancient Egyptian Medecine, Londres, 1996, p. 214, n° 141

 

Notes :

Le Grand chef des médecins de Haute et Basse Égypte Pa-ân-meniou (dont le nom signifie “La Beauté est arrivée”), fils de Nes-Ptah, né de Mehyt-en-ouaoua, est connu par une autre statue-cube de l’ancienne collection J. B. Barrois (Hôtel Drouot, 12-13 mars 1862, n° 1).

Les statues-cubes, apparues dans les sanctuaires du Moyen Empire, se diffusent largement au Nouvel Empire et aux époques tardives. Leur succès tient à la forme massive les rendant résistantes aux divers dommages, mais aussi à leur capacité à recevoir des textes et des représentations sur la partie cubique couverte d’une gaine. Moyen, pour les particuliers, de s’assurer de l’alimentation dans l’au-delà, elles étaient placées dans les cours des temples, proche de la divinité, afin de profiter des offrandes quotidiennes déposées sur l’autel divin.


60 000 / 90 000 €

Statue-cube au nom du Grand chef des médecins de Haute et Basse Égypte Pa-ân-meniou

Ancienne collection Édouard des Courrières (1896-1987), Tanger, acquis avant 1956.

Christie’s, Londres, 25 octobre 2006, n° 206.

Collection particulière européenne.

Catalogue PDF >