ACCUEIL
Collection Pheno
Revue semestrielle
Série Anthropologie
Série Herméneutique
L'art du comprendre
Philosophie Générale



Numéro 30-31
Premier et second semestre 2018



ISSN :
1762-4371
L'HOMME INTÉRIEUR ET SON DISCOURS
Le dialogue de l'âme avec elle-même

Dossier sous la direction de Jean-Jacques Alrivie

Ont participé au dossier : Jean-Jacques Alrivie, Georges Charbonneau, Françoise Dastur, Juliette de Dieuleveult, Eliane Escoubas, Mathieu Eychenié, Jean Greisch, Jean Lauxerois, Jean-Marie Martin, Magali Roques, Karl Sarafidis et Gérard Ulliac.

Il y a peu de temps se vit donné, à l'oral d'un concours d'une Grande École parisienne, le sujet suivant : « Savez-vous que vous avez une âme ? ». Ce qui impliquait une sorte d'état des lieux où la notion même d'âme et, avec elle, celle d'homme intérieur, avait été bannie par la plupart de ceux qui tenaient le devant de la scène philosophique, si on ose cette alliance de mots. Nous tenions, au contraire, qu'il ne fallait pas considérer les questions qui s'agitaient, depuis Platon jusqu'à Heidegger en passant par, entre autres, Paul, Augustin, les Romantiques allemands et Bergson autour de ces notions, comme le résidu d'une illusion « dépassée », mais qu' elles avaient toujours leur raison d'être, ainsi que les termes mêmes dans lesquels elles avaient été posées, et aujourd'hui plus que jamais peut-être, vu que leur « oubli » était lourd de conséquences. Lire la suite...

Prix : 23 € TTC


Collection Phéno
Série Daseinsanalyse



ISBN :
978-2-917957-38-7
LE SENS FONDAMENTAL DE SOI ET SES TROUBLES
Plaidoyer pour une psychothérapie des psychoses

Ouvrage coordonné et préfacé par Michèle Gennart et Jacques Thonney

Avec la participation de Pierre Bovet, Michèle Gennart, Jacques Thonney, Christian Brokatzky, Michel Cermolacce, Françoise Dastur, Jean Naudin, Suzanne Parizot, Josef Parnas, Philippe Rochat, Fernand Seywert, Helene Stephensen.

À contre courant des systèmes de classification usuels qui privilégient les critères diagnostiques opérationnalisant, P. Bovet s'est efforcé de dégager ce que Minkowski appelait le « trouble générateur » des maladies, c'est-à-dire les modifications profondes et à chaque fois caractéristiques qu'y présente la structure de la vie psychique.
Il s'est particulièrement intéressé au champ clinique de la schizophrénie et des troubles relevant de son spectre (schizotypie, schizoïdie, etc.), nous encourageant à percevoir comment s'y module la structure de notre présence humaine comme telle. Il nous propose ainsi un va-et-vient constant entre une compréhension authentiquement psychopathologique du trouble psychiatrique, qui rende compte de la cohérence interne de ses différents aspects, et la perception de l'enjeu proprement humain que ces perturbations mobilisent.
La question de l'identité est l'une des questions que la schizophrénie porte à son acmé. Celle-ci met en jeu la possibilité basale d'être soi : la possibilité, en principe évidente, qui nous permet d'ééprouver notre expérience comme « nôtre » sur un mode immédiat et pré-réfléchi. Le sens de soi se développe par ailleurs au travers d'une narration de soi et d'un partage de sens intersubjectif où se constitue notre conscience singulière de nous-mêmes, notre perception à la fois stable et en devenir de « qui » nous sommes.
Lire la suite...

Prix : 23 € TTC


Collection Phéno
Série Philosophie générale



ISBN :
978-2-917957-37-0
LA PRÉCARITÉ COMME ÊTRE SANS
sens anthropologique et phénoménologie clinique de la situation précaire

Ouvrage coordonné par Jeanine CHAMOND

Préface de Françoise Dastur

Avec la participation de Jeanine Chamond, Jean-Marc Chavarot, Laurence Gateau-Brochard Elisa Grandjean, Frédéric Jover, Fanny Le Bouter-Chaillou, Franca Madioni, Claire Rometti, Rajaa Stitou.

Avec quoi se fait une vie d'homme et comment se défait-elle ? Tels de nouveaux Cavaliers de l'Apocalypse surgis du fond des âges pour assaillir notre hypermodernité performante, la précarité, le chômage, l'exclusion, l'exil envahissent notre société, notre quotidien, nos rues. De plus en plus d'hommes sont désignés par ce qui leur manque, les sans abri, sans travail, sans droit, sans papier, sans terre, etc., et assignés à une identité réduite à la perte, à la privation, au dénuement, au rien. Le lien social qui fonde, maintient et garantit notre humanité, perd pour eux sa naturalité première pour devenir précaire, c'est-à-dire objet de prière, incertain, révocable et révoqué. À notre commune vulnérabilité ontologique à laquelle le social ne répond plus s'ajoute pour eux la précarité économique socialement construite, qui produit la perte d'autonomie, une pathologie de la confiance en l'Autre, la désubjectivation du syndrome d'auto-exclusion qui confine à la disparition de soi et finalement la mutilation de leur humanité. Lire la suite...

Prix : 15 € TTC


Collection Phéno
Série Philosophie générale



ISBN :
978-2-917957-36-3
DU MALENTENDU

Philippe GROSOS

Le malentendu n'est pas la mécompréhension, car son horizon est celui de la morale et non celui de l'herméneutique. Et pourtant, le fait que nous nous comprenions mal, lorsque nous nous parlons ou nous nous lisons, ne cesse de générer entre nous des malentendus. C'est donc que les frontières, de l'un à l'autre, sont fort poreuses. Or s'il est éventuellement possible de penser une fécondité paradoxale de la mécompréhension, est-il concevable, sans tenir un discours cynique et pervers, de parler d'une ironique fécondité du malentendu ? Jusqu'où oser tenir un tel propos et quelle peut en être la pertinence ? Lire la suite...

Prix : 15 € TTC