Retour

Vendredi 18 novembre 2005, l'association Maison Familiale Rurale de Lambesc réunissait ses adhérents pour sa 38ieme Assemblée Générale Ordinaire sous la Présidence de M. Gérard GINOUX.

Des parents, des élèves mais aussi des anciens de l'association se sont retrouvés en présence de personnalités de la vie civile et professionnelle pour retracer les activités de l'année scolaire 2004-2005.

SIide de l'AG

Les points statutaires mettaient en évidence la situation saine de l'établissement.


Rapport de gestion Mme CRUZEL (CPCER-ARGES)


Rapport du Commissaire aux comptes M. PIRELLI (Auditeur CAC)

 Pour rendre compte des activités, les élèves sont venus témoigner de quelques faits marquants tels que la vie dans la Maison Familiale, les stages en entreprises ou les voyages d'étude comme celui des élèves de BEPA dans la Capitale pour le Salon de l'Agriculture. Slide élèves

Toute l'assemblée a été enthousiasmé par l'engagement et la motivation des ces jeunes qui vivent vraiment leurs formations. Monsieur BRUGUIER, Directeur, complétait ce rapport par les nombreuses activités que mène la Maison Familiale.

Le Président a clôturé cette réunion par son rapport d'orientation où il réaffirmait l'ambition de la Maison Familiale dans le monde agricole et rural et le prolongement des projets de construction pour continuer de permettre à des élèves de réussir.

Monsieur RAMOND, Maire de Lambesc, rappeler l'intérêt pour un village comme Lambesc d'avoir tel centre de formation sur son territoire. La Mairie poursuivrait son rôle de facilitateur dans la mise en place de partenariat tel que celui réalisé avec la Sécurité Civile.

Le mot de la fin est revenu à Monsieur Jacky GERARD, Conseillé Général, qui soulignait l'action du Conseil Général pour l'Agriculture et l'attention particulière qui serait portée aux projets de la Maison Familiale.

 

 

Discours de M. GINOUX, Président.

Afin de clôturer notre Assemblée Générale, je souhaiterai revenir sur  quelques constats et vous proposer nos orientations.

Tous d’abord, je voudrais vous faire part de ma satisfaction pour le bon déroulement de cette assemblée générale et pour la qualité des présentations qui sont faites. Je pense qu’elles retracent assez fidèlement la vie de notre Maison Familiale.

Permettez-moi de retenir plusieurs points :

o       Un enseignement de qualité,

o       Des résultats satisfaisants,

o       Des parcours d’élèves remarquable,

o       Des actions proches de notre territoire,

o       Une ouverture vers le monde extérieur…

Il faudrait être vraiment difficile pour ne pas se satisfaire de tout cela.

J’assistais hier à la commission formation de la Chambre d’agriculture des Bouches du Rhône (Instance que je remercie encore au passage pour la qualité de son partenariat).

En introduction, Mme CHAUVET, Présidente, nous faisait part des mots de Monsieur le Recteur d’Académie. A savoir : « L’enseignement agricole est remarquable pour sa qualité. Il constitue un pole d’excellence dont on peut s’inspirer ».

Je peux vous assurer que cette reconnaissance est importante et que cela n’a pas toujours était le cas.

C’est aussi à vous, parents et élèves de faire valoir ce message.

Lorsque je vois tout ce qui se passe au sein de nos établissements, il est aisé de comprendre pourquoi nous réussissons.

D’abord, il y a des hommes et des femmes qui s’investissent sans compter. Je pense aux administrateurs qui travaillent bénévolement pour la réussite de l’école. Je pense à l’ensemble du personnel qui oeuvrent avec rigueur dans le souci de la réussite des jeunes. Je pense enfin à tous nos partenaires qui nous soutiennent et nous accompagnent.

Ensuite il y a une pédagogie adaptée aux jeunes avec des stages diversifiés et une responsabilisation de l’individu.

Enfin, il y a une structure avec des bâtiments, des moyens de transport, des outils qui est le décors à tout cela.

Je pense que l’on peut dire que nos objectifs sont régulièrement atteints.

Malgré tout et c’est le paradoxe, notre ministère de tutelle cherche à limiter son engagement. Il est bien évident que la profession agricole traverse une crise très difficile mais ce n’est pas en visant la formation de nos jeunes que nous solutionnerons les problèmes. Croyez-moi, avec le réseau, nous travaillons pour que les politiques prennent bien conscience de cela. Il est regrettable qu’encore aujourd’hui notre financement se limite à 326 élèves alors que nous en accueillons près de 340.

Nous allons continuer à travailler pour le développement de Garachon. Les projets sont nombreux mais pour 2006 nous nous centrerons sur deux axes :

-        La mise en place d’un partenariat avec l’université pour réaliser une formation de Licence Professionnelle.

-        Le démarrage des travaux de la dernière phase pour permettre aux élèves de travailler dans de meilleures conditions.

Sur ce sujet, j’en profite pour remercier le Conseil Général pour l’attribution de la subvention 2005 et je voudrait le solliciter encore une fois de manière exceptionnelle pour participer au programme de construction à venir.

Une Maison Familiale c’est d’abord une association et nous devons tous travailler pour assurer son fonctionnement et son développement.

Permettez-moi aussi de vous solliciter à l’occasion de la réforme de la collecte de la Taxe d’apprentissage. Je vous incite tous à proposer notre Maison Familiale comme bénéficiaire de cette taxe lorsqu’elle peut être versée par une entreprise. N’hésitez pas à vous rapprocher du secrétariat pour en connaître les modalités. Lorsque chacun contribue un peu c’est à ce moment que l’on réalise de grande chose.

Je conclurai mes propos par des remerciements et des encouragements.

Merci aux élèves, aux parents, aux maîtres de stage, aux moniteurs et à tous nos partenaires. C’est vous qui nous poussez et c’est pour ça que nous allons réussir.

Merci à tous.

Retour