[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le Beffroi de Saint-Riquier

graphicCette cité  a   l’un des plus anciens Beffrois
De fait Saint-Riquier fût érigée en commune
Au douzième siècle, par Louis Six,  le bon roi.
Ce fut alors une liberté opportune.

La rue Saint-Jean voit la première construction
Mais l’abbé considère qu’elle défie sa puissance
D’autorité il exige sa destruction.
Plus loin,  la tour carrée connaît sa renaissance

Mais à nouveau la grosse tour quadrangulaire
Ne peut échapper au massacre de la cité
Sous  Louis Onze et sa dureté légendaire
Pour sympathie, aux Bourguignons, manifestée.

Après bien des heurts et des vicissitudes
De nombreux  conflits et leurs tristes ravages
Elle retrouve plaisamment ses habitudes
Dans les trois belles salles voûtées en étages .

Un escalier à vis grimpe jusqu’au sommet
Là, quatre clochetons sont, aux angles, remis
Un autre en position centrale permet
De porter la cloche, symbole d’autonomie.

Ces tours géantes * pour la gloire du passé
 Au pays flamand et dans  la  région du Nord
Comme  gardiens emblématiques sont classés
Au patrimoine mondial qui les honore.
                        

       Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen
        Miniatures de Alain Viseur.  Tous droits reservés                       106
                                                               
                                                                le 26 janvier 2009