[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le beffroi de Dunkerque - Hotel de ville

graphicDunkerque, grand port et bien jolie ville
Déjà très fière de sa tour Saint-Eloi
Souhaitait construire un grand  hôtel-de-Ville
Possédant lui-même son propre beffroi

Louis-Marie Cordonnier, un  très grand bâtisseur
Choisit le plus pur style de la flamande Renaissance
Pour marquer dans la pierre son génie créateur
Et donner de si beaux bâtiments à la France.

Dunkerque, des guerres répétées, a bien souffert
Les beffrois ont résisté à l’acte criminel
Et  le fils du génial constructeur  a offert
Une seconde jeunesse à l’édifice paternel.

Le vingtième siècle en son début très prometteur        
A vu se produire grandiose l’inauguration                                   1901
Du nouvel Hôtel-de-ville, noble en sa grandeur
Devant le Tsar  et  Loubet en admiration.

L’élégant beffroi s’intègre bien dans la façade
Au-dessus de la majestueuse  bretèche centrale
La statue équestre du roi Louis quatorze, parade
Rappelant le rachat des lieux , à sa rivale.  (1)                                              1662    

L’intérieur est éclairé par un grand vitrail
Qui représente Jean Bart, le valeureux corsaire
Sur le chemin du retour,  après la  bataille
 Du Texel, devenue un triomphe légendaire.

                         

                          Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen
                                                                          Le
                                Miniatures de Alain Viseur.  Tous droits reservés
                  
(1)  Dunkerque rachetée à l’Angleterre    en 1662