[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le beffroi de Rue

graphicPour sortir des lourdes contraintes médiévales
De nombreux habitants de la ville de Rue
Voulaient obtenir des libertés communales
Et la  charte  du Comte fut la  bienvenue.

Aussitôt un premier beffroi était bâti
Pour assurer la surveillance de la cité.
Et  dans la tour, le nouveau pouvoir établi
Avec salles et archives,  était bien abrité.

Bien souvent des conflits lui ont causé dommage
Il est reconstruit après la guerre de Cent Ans
Les citadins lui rendent toujours fier hommage
S’efforçant de garder la silhouette d’antan.

Un bel escalier à vis  dessert les étages
La  salle des échevins,  la salle des gardes
Enfin  le chemin de ronde et ses  paysages
La prison et ses graffiti, qu’on sauvegarde.     

Les petits clochetons bleus au charme tranquille 
Couronnent un très  bel ensemble historique :
Le précieux beffroi est resté Hôtel-de-Ville
En recevant deux ailes néogothiques.
 

Ces tours géantes * pour la gloire du passé
 Au pays flamand et dans  la  région du Nord
Comme  gardiens emblématiques sont classés
Au patrimoine mondial qui les honore.


                         

                          Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen
                                                                        Le 27 Janvier 2009   
                                Miniatures de Alain Viseur.  Tous droits reservés            107