[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le beffroi de Calais

graphicL’Ancien


On pourrait dire que l’actuel beffroi de Calais
Possède en quelque sorte une famille ancestrale
La ville,  grâce à ses  tours de guet  se protégeait
Une tour à feu, un phare et une tour communale.

Celle-ci, un beffroi carré de belle facture
S’inspirait du pur style des anglaises constructions
Avec moult verticales, colonnettes et nervures
Mais restait,  cependant,  une  sage adaptation

Dès le dix-septième siècle,  sur le plat  faîtage
On bâtit une flèche-lanterne octogonale
Pour contenir toutes  les cloches sur deux étages
Avec  en haut un guetteur dans sa loge finale

L’horloge possédait ses jacquemarts fringants
Deux chevaliers croisant,  de leur épée, le fer
Bien plus tard,  un hôtel est construit,  attenant
Tous  deux brûlent,  en quarante, des feux de l ’enfer.


Le nouveau Beffroi  de Calais

Bien avant, la ville rêvait  d’un ensemble nouveau
En 1910, le plan de Debrouwer, inaugure
Pour la cage en béton ,  les principes de structure
Qu’on retient, mais la guerre retarde les travaux.

En vingt cinq, s’élèvent l’hôtel et son beffroi géant
Louis Debrouwer,  couvre le béton d’un parement
De brique, en s’inspirant du style néo-flamand
Avec sculptures et pierre blanche pour l’encadrement

Cette tour mince pleine d’ élégance
Présente de longues  lignes très pures
En s’inspirant du  style  Renaissance
De la base à la fine et sublime toiture

Le  beffroi est,   pour le regard,  enchantement
Rouge et blanc par la brique et la pierre
C’est comme une  dentelle faite aussi joliment
Que la plus étincelante demeure princière

Le dernier étage est un fier encorbellement
Avec quatre faces en positions cardinales
Echauguettes, clochetons s’élèvent hardiment
Et maints détails variés ornent cette couronne royale

Un chevalier d’or,  sur chaque face,  veille en armure
C’est François de Guise, libérateur de Calais.
La girouette,   dragon de cuivre, en ultime posture
Contemple,  à ses pieds,  Six  bourgeois  miraculés.

En 2005, vingt trois beffrois du Nord de la France
Sont choisis par  l ’ UNESCO et cette  citation
 Marquera la plus légitime reconnaissance
Du  symbole de liberté de longue  tradition.

Ces tours géantes * pour la gloire du passé
 Au pays flamand et dans  la  région du Nord
Comme  gardiens emblématiques sont classés
Au patrimoine mondial qui les honore.




                         

                          Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen
                                                                      Le 19 Février 2009     
                                Miniatures de Alain Viseur.  Tous droits reservés                115 et 116