[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le  Beffroi d’Arras

graphicEn l’année mille quatre cent soixante trois
L’imprimerie fait son apparition en France
Favorisée par Louis XI devenu roi
Et à Arras, du fier beffroi c’est la naissance

Cependant il faudra un siècle moins neuf ans
Pour que s’achève la tour de facture gothique
Qui côtoie le beau style baroque flamand
Des maisons alignées,  à la beauté unique

L’édifice, coiffé de la couronne impériale
Rappelle que Charles Quint était souverain
Des Pays-Bas et que, de ce  fait, l’Artois comtal
Dépendait du Saint Empire germanique romain

Au sommet un lion porte un soleil symbolique
Ainsi la tour a soixante quinze mètres
Plus basse que sa sœur d’Anvers mais identique
Si elle succombe en 14, 1932 la voit renaître*.

Gage des libertés communales
Et de la prospérité de la ville
Le Beffroi, tour de guet monumentale
De la cité, montre la force tranquille.



                         

                          Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen
                                                                  du  17 décembre 2008
 
                                Miniatures de Alain Viseur en collaboration avec
                                      Elisabeth Geisen.  Tous droits reservés                      101

* avec un carillon de 37 cloches.