[./poemes_de_bernard_2d_barm.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_f.html]
[./accueil_meacollection_gb.html]
[./accueil_meacollection_d.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
Le Beffroi de l’Hôtel-de-Ville d’Armentières

graphicLe beffroi et l’Hôtel-de-Ville d’Armentières
Symboles des libertés acquises naguère
Sont  victimes  des  attaques  meurtrières
Si violentes au cours de la Grande Guerre.

Une  puissante  tour,    de  style  médiéval
Avec   un  couronnement   Renaissance
Rétablissent un bel ensemble monumental
Bien fêté,  en 1934, pour la circonstance.

A l’intérieur,  des vitraux remarquables
Illustrent   brasserie, filature et tissage
Des  activités  dont  l’essor  indéniable
Transmet de la ville une si belle image.

En septembre, les nieulles pleuvent des balcons
Cette coutume vient de Jacques de Luxembourg
Qui  aurait  jeté  de  ces  gâteaux  secs et ronds
Au  joyeux  peuple  venu  l’acclamer  au  bourg

La  tour  offre une vue superbe de la ville
Du paysage de la Flandre fière de ses Monts
Et aussi de la vallée de la Lys tranquille
Quand  le  gai carillon sonne  ‘’La Madelon’’



                         

                          Poème et photos  de Bernard Arnold  Michel  Geisen                       97
                                                                       du  5 août 2008
                                Miniatures de Alain Viseur.  Tous droits reservés