cas examinés en 2010-2011

droit Montpellier 2010

Faits reprochés: Nous avons pu lire dans l’édition web du journal « midi libre » datée du 06/09/10 un article sur l’ « intégration » des étudiants en magistère droit des affaires. On peut y lire que les élèves ont dû demander aux passants de se faire entartrer contre rémunération avec de la mousse à raser, de la crème chantilly et des œufs.

Le rapport administratif nous a été adressé. Ce rapport offre une gravité exceptionnelle car il décrit les humiliations subies mais ne considère pas ces faits comme étant du bizutage, ce qui va contre tout bon sens.

ENGEES 2010

Faits reprochés: élèves nus en public.

IEP Lille 2010

Faits reprochés: des filles en maillots de bain laver des voitures avec leur corps, des élèves attachés, un garçon nu, des élèves recevant de la bière sur la tête.

Pour toute réponse, l’administration se contente d’affirmer que ce n’est pas un séminaire d’intégration et que les photos ont des origines diverses, sans dire de quoi il s’agit.

ISA Lille 2010

Faits reprochés: humiliations diverses demandées lors d’un texte de pré-rentrée.

La réponse de l’établissement s’intéresse plus au texte présenté qu’aux faits qui se sont déroulés.

IUT Villeurbanne 2010

Faits reprochés: les élèves de l’IUT B de Villeurbanne ont dû faire des pompes, et reçu de l’eau, des œufs, de la farine.

Sanction de la part de l’administration.

Janson de Sailly 2009

Faits reprochés: élève attaché de force sur une chaise, des élèves marchant en canard dans les rues, un élève devant lécher accroupi de la crème sur le sol, etc.

 

médecine Rouen 2009

Faits reprochés: Des étudiants ont du glisser sur des tapis de têtes de poissons, reçus des œufs sur la tête, ou échanger par la bouche une crème dessert.

 

université Nice 2010

Faits reprochés: atteinte grave aux libertés publiques.

Les Marches Occitanie Bordeaux 2010

Faits reprochés: bizutage base sur la peur: maxi Tyrolienne par exemple.

ergothérapie de Berck 2010

Faits reprochés: On a demandé à des élèves de danser « la danse du poulpe ». Puis, tous les élèves de deuxième année ont eu le visage recouvert de peinture de différentes couleurs, ont du récolter de l’argent en vendant des bonbons. Surtout, ils ont du aller dans les appartements des deuxièmes années qui les attendaient pour des jeux du type qu’on voit à la télévision…Enfin le journal précise que sur la plage, l’année dernière, les premières années ont reçu des oeufs, de la farine, du chocolat fondu, selon le témoignage d’une élève.

Rappelons que les bizutages qui ont lieu dans les appartements sont souvent parmi les pires, car tout est possible sans témoins.

collège StErembert 2010

Faits reprochés: journée d’« intégration » des 6°. Elle contient, notamment, le fait de survoler un étang avec une corde, ou de se laisser glisser le long d’une corde au-dessus d’un terrain. Bizutage base sur la peur.

Aucun rapport remis à l’association.

 

base aérienne Tours

Faits reprochés: Nous avons pu voir dans le journal « La nouvelle république » daté du 12/02/10 la description du bizutage des élèves pilotes. Il consiste à se voir interdire l’entrée du bar avant le premier vol en solo, et surtout à plonger la tête la première, en slip, dans un grand bac, souvent une poubelle, rempli d’une quantité impressionnante de substances biologiques : terre, herbe, farine, huile, reste de repas, etc.

 

village Ferté-milon 2010

Faits reprochés: Dans son édition électronique du 9 septembre 2010, le journal l’Union a publié un article sur un bizutage dans la ville de la ferté Milon. Des étudiants hollandais ont du faire le voyage en France debout dans un car et ont été laissés seuls, sans argent et sans papiers dans la Ferté-Milon à 5 heures du matin. De plus, le maire de la ville, lors de l’accueil des étudiants, a mis la banderole de l’université hollandaise au fronton de la mairie. Le maire n’a pas non plus, à notre connaissance, averti le procureur et la police de ces faits délictueux