LE TIMBRE DU CENTENAIRE

Bracquemont, l'espace d'un week end a honoré un enfant du pays, Henri Péquet.

 

le vendredi 18 février, un bureau temporaire de la Poste a été ouvert à la Salle Polyvalente pour la sortie du timbre du centenaire. Celui-ci a été oblitéré avec un cachet crée spécialement pour cette occasion par la Poste de Dieppe.

 

Henri PÉQUET, pionnier de l'aéropostale

Cette année 2011 commérore le centenaire  d'un exploit réalisé par un pilote de renommée  mondiale et pourtant méconnu pour la plupart des Bracquemontais, Henri Péquet.

 

Né à Bracquemont le 1er février 1888 et henri Péquet y passera son enfance. Passionné très jeune par l'aviation alors encore à ses débuts, il prendra son premier envol  par le biais d'un vol en ballon dirigeable qui marquera sans doute le départ de son extraordinaire parcours.

 

En effet dès 1905 avec Baudry, il pratique le ballon libre et quelques temps plus tard il fait équipage avec Paulhan à bord du diriageable "ville de Paris"

 

C'est en  1908 qu'il aborde l'aviation en entrant chez Voisin à mourmelon où il travaille avec Colliex, Gobron et Bunan-Varilla.

 

En 1909, il est engagé comme mécanicien sous contrat chez Sanchez-Besa, qu'il accompagne au meeting de Johanistral, près de Berlin. Mais déjà Péquet qui a fait tout seul, suivant l'usage de l'époque, son apprentissage de pilote, brûle d'essayer ses ailes.

 

Il va marquer les esprits par son audace et sa prestation en vol lors d'un meeting aérien au cours duquel il remplace le pilote Sanchez-Besa car celui-ci hésite à prendre le départ à cause d'un très mauvais temps. Alors qu'il n'est que mécanicien par Sanchez-Besa, il gagne par ses prouesses la reconnaissance du monde aéronautique et reçoit son brevet de pilote le 10 juin 1910.

Durant l'été 1910 lors d'un meeting en Baie de Somme dont il est l'invité d'honneur, une carte postale le représentant est même éditée.

 

Sa réputation de renommée internationale l'amènera en Inde alors qu'il est en contrat avec la  société britannique Humber, où, le 18 février 1911 lors d'un meeting, il est sollicité par les services de la Poste de sa majesté pour un vol qui deviendra un exploit et marquera le début de l'histoire de l'aéropostale.

On lui offre la possibilité de traverser le gange pour le relier Allahabad  à naini, en transportant 15 km de courrier, 6000 cartes dont 400 portent  sa signature, 28 kilomètres effectués en 27 minutes, il devient alors le 1er facteur du ciel et ouvre la voie de l'aéropostale dans le monde.

 

Vient la guerre, devenu l'un des premiers militaires de l'aviation en temps de paix, rentré comme pilote d'essai chez Morane-Saulnier et envoyé à ce titre en russie, il sera mobilisé sur place.

 

Après la guerre, henri PÉQUET reprend son métier de pilote d'essai, jusqu'en 1934 où il rentre à l'aéroclub de Vichy comme chef pilote. Il totalisera plus de 8.200 heures de vol ce qui lui assure incontestablement un rang honorable parmi les aviateurs ayant parcouru plus d'un million de kilomètres.

 

Henri péquet, décédé le 14 mars 1974 à Vichy, voit sa mémoire honorée au travers de différentes manifestations en ce week end  du 18-19 février à Bracquemont, et ainsi gagner une reconnaissance plus que méritée.

INAUGURATION SALLE

Si beaucoup de Bracquemontais n'avait jamais entendu le nom de Henri PÉQUET, ils pourront à présent lire sur le fronton de la grande salle polyvalente, le nom de cet aviateur Bracquemontais.

 

En effet, le Conseil Municipal a pris l'initiative de nommer la salle qui jusqu'à maintenant ne portait pas de nom.